Conjoncture

Le gouvernement grec a accepté de prélégiférer sur des mesures qui permettraient de remplir les objectifs budgétaires fixés par ses créanciers européens, permettant ainsi d'avancer sur son plan de sauvetage, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Le ministre grec des Finances Euclid Tsakalotos a indiqué aux institutions (représentant les créanciers, ndlr) qu'il était d'accord pour prélégiférer des mesures afin de remplir les objectifs", a précisé une source proche du dossier. Après l'annonce de cette concession, selon une autre source proche, le président de l'Eurogroupe, Jeroen Dijsselbloem, a annoncé le retour prochain des chefs de mission (représentant les institutions, ndlr) à Athènes pour finaliser l'accord.