Conjoncture

L'agence de notation Moody's a dégradé vendredi la note de la Région wallonne de A1, perspective négative, à A2, perspective stable. 

En juillet dernier, en qualifiant de négative la perspective de la notation A1 de la Région, Moody's avait souligné que, bien que dotée d'une plus grande autonomie fiscale, la Région wallonne n'avait pas planifié d'utiliser ces leviers pour atténuer les déficits budgétaires.

Le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix n'a toutefois pas l'intention de changer de cap: "à une politique austère et non-équilibrée, le ministre privilégie la gestion efficace et active de la dette, une réduction soutenable des dépenses, l'amélioration de la gouvernance budgétaire et comptable, l'optimisation des procédures ou encore l'internalisation de certaines dépenses", selon son cabinet.

Aux yeux de M. Lacroix (PS), de telles "mesures justes et équitables permettent une régression progressive du déficit SEC tout en menant des politiques ambitieuses et en maintenant les acquis, notamment en termes d'emplois".