Conjoncture

Carrefour annonçait mercredi sa volonté de proposer aux clients "des produits bio en marque propre les moins chers du marché", avec un prix "non seulement moins cher que celui des concurrents en bio mais aussi moins cher que les produits non-bio". La réaction du Collège des producteurs wallons ne s'est pas fait attendre.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le Collège "s'interroge sur la motivation de cette annonce et le risque que cette stratégie fait peser sur les producteurs bio wallons".

L'association dénonce le lancement par Carrefour d'une "guerre des prix bas dans le secteur bio qui aura deux conséquences plus que probables : la croissance des importations au détriment des productions locales et un prix plancher pour les producteurs bio".

L'agriculture bio, un segment en plein développement en Belgique, est considérée comme étant beaucoup plus rémunératrice pour les agriculteurs que le conventionnel, et ce même si les coûts de productions sont plus élevés.

Pour le Collège des producteurs, "il est incompréhensible de brader la valeur des produits bio au point de sous-entendre auprès des consommateurs qu'ils peuvent être moins chers que les produits non-bio. Une telle approche ne peut qu'aboutir à une non-rentabilité pour les producteurs ou à une réduction de l'accès au marché pour la production wallonne".

Le Collège avait lancé il y a cinq mois un label "Prix juste producteurs" garantissant "la qualité des relations commerciales qui lient le producteur à son premier acheteur". Il appelle la grande distribution à intégrer ce label à son offre de produits.

Carrefour a contacté ce jeudi le Collège des producteurs et une réunion de concertation devrait se tenir prochainement.