Conjoncture Les cours du pétrole continuaient à baisser lundi en Asie, dans le sillage d'une fin de semaine déjà dans le rouge, les marchés anticipant une possible augmentation de la production de l'Opep et de ses partenaires.

Vers 05h15 GMT, le baril de light sweet crude (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en juillet, cédait 1,69 dollar à 66,19 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en juillet également, perdait 1,35 dollar à 75,09 dollars.


Face à la hausse marquée des prix ces derniers mois, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires pourraient assouplir leur accord de limitation de la production, ce qui avait déjà pesé sur les prix vendredi.

Le Brent avait terminé à 76,44 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,35 dollars par rapport à la clôture de jeudi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTI avait dans le même temps lâché 2,83 dollars à 67,88 dollars.

En près de deux ans, les limitations de la production décidées par l'Opep et plusieurs autres pays ont contribué à faire remonter les cours qui étaient tombés sous les 30 dollars.

"Rien n'est sûr dans le monde de la géopolitique et de l'Opep mais il semble de plus en plus probable que la hausse de la production se matérialise à la réunion de juin", a déclaré Greg McKenna, expert chez AxiTrader.

Les investisseurs regarderont de près, mardi, les estimations de la fédération privée American Petroleum Institute pour tenter de jauger l'état des réserves américaines d'or noir et de la consommation au sein de la première économie mondiale.