Conjoncture Selon les syndicats, le gouvernement Michel, en voulant trop économiser sur le personnel, y perd en matière de contrôle fiscal. En quatre ans, le nombre de contrôles est passé de 60.000 à 13.000.

Le SPF Finances insiste sur le fait que la qualité des contrôles est plus importante que le nombre. Les syndicats estiment en revanche que l'efficacité n'a pas augmenté. 

"Nous n'avons pas le temps de réaliser des contrôles approfondis", estime Marc Nijs de l'ACV.