Conjoncture Grâce au renforcement de la cellule "exportation" de l'Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) et à un travail diplomatique, 17 nouveaux marchés d'exportation pour les produits agricoles belges avec se pays sont ouverts depuis un an, annonce jeudi le ministre fédéral de l'Agriculture Willy Borsus (MR). Trente-six accords bilatéraux ou certificats ont été conclus sur la même période et 112 dossiers d'ouverture de marché sont en cours de traitement.

En 2016, la Belgique a reçu le feu vert pour exporter de la viande de porc vers l’Uruguay, l’Inde et les Philippines,de la viande bovine vers la Turquie, la Serbie, l’Arabie Saoudite et les Philippines, de la viande de volaille à Singapour, des poires en Israël ou du lait et des produits laitiers vers la Bosnie-Herzégovine. Jusqu'à 25 000 tonnes par an de poires belges pourront aussi être vendues au Brésil, suite à un accord signé il y a quelques semaines. Des négociations sont ouvertes concernant l'exportation de porc en Chine, de bœuf au Vietnam, Japon, Etats-Unis, en Chine, Malaisie et à Taiwan ou encore de poires au Vietnam.

Quelque 15% des produits agricoles exportés en 2015 l'ont été vers des pays hors Union européenne (UE), le reste au sein de l'Europe des 27 et principalement (70%) chez nos voisins allemands, français, néerlandais et britanniques. De 2000 à 2014, les chiffres des exportations agroalimentaires ont connu une forte et quasi constante augmentation (+86%), signale le ministre Borsus, dépassant la progression des exportations totales belges (+74%). Durant la même période, le commerce des produits agroalimentaires a augmenté de 133% en dehors de l'Union européenne et de 79% hors UE. Les produits majoritairement exportés sont le chocolat et le sucre (22,3%), les fruits et légumes (18,8%), la viande (14,9%), les produits laitiers (11,4%) et les boissons (9%).

Si le succès de ces exportations au long cours devrait faire hurler les écologistes et autres défenseurs des circuits-courts, il ravit le ministre de l'Agriculture. " C’est une excellente chose pour nos producteurs belges. Avec un total des exportations belges en valeur de près de 29 milliards d'euros, le secteur agro-alimentaire est un secteur commercial important. Nos producteurs ont grand besoin des exportations pour être rentables et maintenir les prix. Je tiens d’ailleurs à saluer le travail, l’efficacité et la motivation de la cellule "exportation" de l’Afsca. Je suis convaincu qu’en matière d’export, le meilleur est encore à venir", indique Willy Borsus.
Le ministre explique qu'il a doté le programme Foedex de l'Afsca (dédié aux exportations notamment de denrées alimentaires) d'un budget de 1,5 million d'euros annuel afin de le renforcer. Une task force "Marchés d'exportation", regroupant diverses administrations liées aux exportations et les acteurs du secteur agroalimentaire, a aussi été créée il y a quelques mois au sein du ministère des Affaires étrangères, afin de faciliter et faire aboutir des dossiers d'exportation.