Conjoncture

L'écart salarial entre hommes et femmes perdure après l'âge de la retraite, et se chiffre à 612,90 euros brut par mois pour ceux et celles qui ont été salariés tout au long de leur carrière, selon les chiffres du SPF Pensions, compilés pour Le Soir qui publie les données mercredi.

Un homme qui a effectué toute sa carrière en tant que salarié touchera en moyenne 1.531 euros de pension. Une femme devra se contenter de 918 euros. L'écart défavorable aux femmes grimpe jusqu'à 907,62 euros mensuels pour des carrières ayant alterné travail indépendant et emploi dans la fonction publique.

Enfin, le montant moyen de la retraite est de 1.046 euros pour un homme qui a fait toute sa carrière comme indépendant, et de 284 euros pour une femme.

Les causes de cette différence est l'écart salarial qui subsiste pour une même fonction (7,6 %) alors que le montant de la pension est calculé sur le salaire, mais aussi le temps partiel (une femme sur deux contre à peine un homme sur dix). Les femmes recourent davantage aux interruptions de carrière et congés thématiques, qui, pour certains, peuvent avoir une influence sur le calcul de la pension.

"Une pension est toujours le résultat de la carrière professionnelle accomplie, indique-t-on au cabinet du ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine. S'il existe un écart entre la pension moyenne des hommes et celle des femmes, cet écart est la conséquence directe de différences au niveau de la carrière". Pour le ministre, la lutte contre les inégalités ne se conçoit donc pas au niveau des pensions, mais au niveau des carrières.