Conjoncture

Les ministres des finances du G7 se réunissent de jeudi à samedi à Whistler, au Canada, dans un contexte de vives tensions commerciales, le jour-même où les Etats-Unis sont appelés à clarifier leur position sur l'arrêt ou non de l'exemption des taxes de 25 et 10% sur les importations d'acier et d'aluminium, dont bénéficient jusqu'à vendredi l'Union Européenne, le Canada et le Mexique pour leurs exportations vers le territoire américaine. 

Cette exemption temporaire arrive à échéance vendredi. Selon le Wall Street Journal, l'administration américaine s'apprêterait à annoncer dès jeudi l'application des tarifs douaniers de 25 et 10% sur les importations d'acier et d'aluminium européens. Le journal cite des sources proches du dossier, selon lesquelles l'administration Trump est prête à laisser expirer la période d'exemption accordée en mars. Un accord de dernière minute est encore possible quoique peu probable, ont indiqué ces sources au quotidien.

Les Etats-Unis, qui reprochent aux 28 pays membres de l'UE de ne pas ouvrir suffisamment leur marché aux marchandises américaines, importent 51,3% d'aluminium et 35,8% d'acier auprès de leurs partenaires du G7, selon des données du département américain du commerce de 2017.

A Whistler, l'Allemagne insistera sur le fait que le conflit commercial pourrait compromettre la reprise économique mondiale, a expliqué une source gouvernementale allemande.

Autre sujet qui s'invitera sans aucun doute dans les discussions: l'Italie, qui traverse une crise politique sans précédent qui pourrait avoir des répercussions bien au-delà de ses frontières. Troisième économie de la zone euro, le pays attend toujours la formation d'un gouvernement, tandis que l'incertitude tire les marchés à la baisse.

Le G7 rassemble l'Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni.

© ipm