Conjoncture

L’augmentation des accises sur le tabac et l’alcool est loin d’avoir atteint ses objectifs. Non seulement elle n’a pas eu l’effet escompté en termes de recettes fiscales, mais elle a aussi eu pour effet de doper le commerce transfrontalier. 

"Le tax shift sur l’alcool est un vrai dilemme", concède Kris Peeters, ministre en charge de l’Emploi, de l’Economie et des Consommateurs, dans la "DH". "Le consommateur est malin. Il a bien compris qu’il pouvait faire de bonnes affaires en achetant à l’étranger, et au Luxembourg en particulier."

Mais "la solution ne passe pas par une diminution des accises en Belgique. J’ai entamé des discussions avec mes homologues néerlandais et luxembourgeois. Et les négociations sont ouvertes pour une harmonisation des accises dans le Benelux. Au Luxembourg, on envisage d’ailleurs déjà la possibilité d’augmenter les accises sur le tabac. Je n’exclus pas, par la suite, de mener les mêmes négociations avec la France."