Conjoncture

L'or est resté stable, évoluant au gré de la performance du dollar, tandis que les autres métaux précieux ont progressé sur la semaine.

Alors qu'il s'était affaissé en début de semaine, l'or a nettement rebondi jeudi, profitant d'un coup de mou du billet vert.

La majorité des matières premières étant libellée en devise américaine, une baisse du dollar abaisse leurs coûts pour les investisseurs utilisant d'autres monnaies.

Le billet vert a profité en début et milieu de semaine de bons indicateurs, notamment sur l'emploi, avant d'effacer une partie de ses gains jeudi et vendredi.

L'apaisement des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, alors que Donald Trump a affirmé jeudi avoir eu une "très bonne conversation" au téléphone avec son homologue chinois sur le sujet, et des prises de bénéfices pourraient être à l'origine de l'affaiblissement du dollar, selon des commentaires d'analystes.

Or et argent, même tendance

D'après le rapport du Conseil mondial de l'or publié jeudi, la demande d'or physique, privilégié par les particuliers, a grimpé au troisième trimestre, notamment en Iran et en Chine. En revanche, celle des investisseurs financiers à fondu, faisant stagner la demande totale avec une progression de moins de 1% sur un an au troisième trimestre.

L'argent a suivi la même tendance que l'or, mais s'en est mieux tiré, finissant la semaine en hausse.

"Ce ne devrait pas être une surprise étant donné que le ratio or/argent a atteint un record" récemment, a souligné Hussein Sayed, analyste pour FXTM.

Mercredi, le ratio entre les deux métaux a ainsi dépassé 85, un record depuis que Bloomberg compile ces données, soit depuis 1998. Il est depuis retombé sous la barre des 84.

Le palladium, qui a battu un record historique la semaine précédente, a terminé la semaine en légère hausse, récupérant d'un coup de mou lundi et mardi.

© Reporters

Le platine bondit

Les analystes de Commerzbank ont fait remarquer que la Chine réfléchissait à diviser par deux ses taxes sur les véhicules, dans lesquelles le palladium est majoritairement utilisé, alors que les ventes faiblissent.

"En 2018, les ventes de voitures pourraient baisser pour la première fois depuis vingt ans" en Chine, ont-ils fait valoir.

Le platine, de son côté, a bondi jeudi, comme l'or et l'argent. Vendredi, il a atteint 868,20 dollars l'once, son plus haut niveau depuis fin juin. Le métal précieux, utilisé dans les véhicules diesel, reste néanmoins sous pression, alors qu'il a perdu environ 6,50% depuis le début de l'année.

Sur le London Bullion Market, l'once d'or valait 1.233,46 dollars vendredi vers 13H40 GMT, contre 1.233,09 dollars le vendredi précédent vers 12H35 GMT.

L'once d'argent valait 14,81 dollars, contre 14,62 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l'once de platine s'échangeait à 864,57 dollars, contre 824,95 dollars sept jours plus tôt.

L'once de palladium valait pour sa part 1.115,15 dollars, contre 1.088,89 dollars à la fin de la semaine précédente.