Conjoncture

C’est parti ! Mercredi a commencé le premier round de négociations en vue de la renégociation de l’accord de libre-échange entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

Nom de code : Nafta pour les Anglo-Saxons, Aléna pour les francophones. Un premier round qui se prolongera jusqu’à dimanche et qui permettra déjà de sonder l’état d’esprit des différentes délégations et des futurs rapports de force.

L’enjeu est colossal : à eux trois, ces pays représentent un quart du produit intérieur brut mondial pour 7 % de la population mondiale. Passage en revue des enjeux d’une négociation à hauts risques pour le commerce international.

1. L’Aléna, c’est quoi au juste ?

L’Aléna a vu le jour le 1er janvier 1994. Il a donné le jour à une très vaste zone de libre-échange entre les trois pays qui cumulent au total près de 500 millions d’habitants. Au menu : suppression de la plupart des tarifs douaniers mais aussi des barrières aux investissements réciproques. Un accord qui a dopé les échanges commerciaux (voir notre infographie) entre les partenaires concernés. Et l’emploi également : on estime qu’il a créé 40 millions de postes supplémentaires sur les quinze premières années de son existence, dont 25 millions rien qu’aux Etats-Unis.

2. Pourquoi Donald Trump veut renégocier cet accord de libre-échange ?

Le président américain en a fait l’une de ses priorités : il entend revoir ce traité de libre-échange,...