Conjoncture Le marché du pétrole est très volatil ces derniers temps. Alors que le baril de Brent, la référence internationale du marché, valait encore 86,74 dollars, le 3 octobre dernier, il ne vaut plus, aujourd’hui, que 61 dollars. Plusieurs éléments expliquent cette dégringolade du cours de l’or noir. L’Arabie saoudite, la Russie et les États-Unis ont profité des prix élevés du brut pour produire à des niveaux records. C’est dans ce contexte d’offre mondiale abondante que l’allègement des sanctions américaines contre le secteur pétrolier iranien a fait chuter les prix du brut.

Ce lundi, le baril de Brent a rebondi de presque 5 %, alors que deux nouvelles ont agité le marché. Le Qatar va sortir de l’Opep, tandis que l’Arabie saoudite et la Russie ont annoncé qu’elles allaient prolonger leur accord de restriction de l’offre en 2019. Décodage.


(...)