Conjoncture René Collin craint que l’Europe fasse davantage payer les Etats membres pour leur politique agricole.

A l’occasion du salon Agribex, le ministre wallon de l’Agriculture (CDH), fait le point sur trois dossiers : la réforme du bail à ferme, le glyphosate et la Pac post-2020.

Une réunion entre toutes les parties impliquées dans la réforme du bail à ferme s’est tenue lundi. S’achemine-t-on vers une conclusion des discussions ?

Le but de cette réforme est de rendre confiance dans le bail à ferme. Enormément de propriétaires ressentent une grande frustration par rapport à la législation actuelle. Ils veulent échapper au bail à ferme et cela se retourne contre les agriculteurs. Les discussions ont débuté il y a deux ans et c’est un travail intense. La Flandre est d’ailleurs en panne dans son projet de réforme et attend de voir ce que nous allons faire. Des points de consensus avaient déjà été trouvés mais il restait des points d’achoppement. Je compte présenter une note au gouvernement avant la fin de l’année.

Quels sont les consensus trouvés ?

(...)