Conjoncture

Nous entamons, ce 14 juillet, la première des quatre séries que vous propose cet été le service Economie de "La Libre". Cette première série "Se déplacer autrement", composée de cinq volets (du 14 au 20 juillet), va vous faire découvrir de drôles d’engins qui sont en train de révolutionner la mobilité en milieu urbain. Depuis la trottinette électrique jusqu’au monoroue.

Du 20 au 27 juillet, nous partirons à la rencontre de nouveaux acteurs de l’Horeca bruxellois. Qui sont ces entrepreneurs-restaurateurs ayant décidé, récemment, de reprendre des enseignes bien connues du paysage bruxellois de la restauration ?

Du 28 juillet au 3 août, nous explorerons quelques-unes des plus importantes artères commerciales du pays. Lippenstraat, rue de Fer, Meir, Vinâve d’Ile,…

Enfin du 4 au 10 août, nous prendrons un peu d’altitude pour vous faire découvrir de nouveaux concepts aériens, présentés notamment lors de la dernière grand-messe du secteur organisée en Australie.


"Sur Bruxelles, on approche d'un point de bascule vers des mobilités alternatives"

Une grève des trains, un sommet de l’Otan, des chantiers (anciens et nouveaux), sans oublier les accidents et les pertes de chargements quotidiens… La semaine écoulée, que l’on pouvait espérer un peu moins chargée sur les (auto)routes menant à Bruxelles, aura été chaotique. Une fois de plus, serait-on tenté d’écrire.

La mobilité, autour et dans les principales agglomérations belges, est devenue un enfer. Les heures "creuses" deviennent rares. La tache d’huile de la congestion routière urbaine progresse inlassablement. Selon différents indices de mesure de trafic, Bruxelles et Anvers font même partie aujourd’hui du top mondial en termes d’heures perdues dans les embouteillages. Et les projections (croissance du parc automobile, accroissement du nombre de déplacements…) n’augurent aucun retournement de tendance. On va droit dans le mur !

(...)