Conjoncture Le gouvernement grec se montrait positif au lendemain de l’accord. Réaction mitigée du côté des économistes.

La Grèce a salué "l’accord historique" trouvé dans la nuit de jeudi à vendredi par ses créanciers pour clôturer huit années de crise. "Une nouvelle page est en train de s’écrire mais nous ne devons pas pour autant détruire le chemin parcouru sur les réformes et sur les efforts budgétaires", a déclaré le Premier ministre Alexis Tsipras. "Je pense que le peuple grec peut sourire, peut respirer de nouveau", avait auparavant déclaré à la télévision publique ERT le porte-parole du gouvernement Dimitris Tzanakopoulos. Du côté des économistes, les réactions étaient nettement plus mitigées.

1 Que contient l’accord de l’Eurogroupe ?

...