Conjoncture

Donald Trump a menacé vendredi d'imposer une taxe douanière de 20% sur les voitures importées aux Etats-Unis de l'Union européenne, après l'entrée en vigueur de droits de douane additionnels en Europe sur des dizaines de produits américains. "Si les taxes douanières imposées depuis longtemps aux Etats-Unis et à ses entreprises et ses travailleurs par l'Union européenne (...) ne sont pas levées rapidement, nous imposerons des taxes de 20% sur toutes les voitures arrivant aux Etats-Unis", a tweeté le président américain. "Construisez-les ici!", a-t-il ajouté.

Donald Trump a déjà évoqué à de nombreuses reprises la possibilité d'imposer des taxes pour protéger l'industrie automobile américaine qui viseraient notamment l'Allemagne. Le magnat de l'immobilier déplore régulièrement de voir beaucoup de Mercedes dans les rues de New York mais pas assez de voitures américaines dans les rues européennes.

Les nouvelles taxes de Bruxelles, officiellement imposées depuis vendredi, se veulent la réponse des Européens aux taxes de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium imposées par les Etats-Unis à la plupart des pays du monde, dont certains de leurs alliés.


Des conséquences sur les bourses

Suite aux menaces de Trump, Fiat Chrysler perdait plus de 3% vendredi après-midi à la Bourse de Milan. Vers 14H50 GMT, l'action cédait 3,04% à 16,394 euros, dans un marché en hausse de 0,47%.

Plus d'infos à venir...