Conjoncture

Le ministre irlandais des Finances Paschal Donohoe a annoncé lundi après-midi le retrait du candidat irlandais à la vice-présidence de la Banque centrale européenne, Philip Lane. 

Le ministre espagnol des Finances, Luis De Guindos, reste seul en lice. "Nous ne mettrons pas son nom au vote ce soir", a expliqué Paschal Donohoe lors d'une courte déclaration à son arrivée à l'Eurogroupe, la réunion des ministres des Finances de la zone euro. "Nous pensons qu'il est très important que la décision se prenne sur la base du consensus."

Philip Lane, un économiste de 48 ans, est gouverneur de la Banque centrale d'Irlande depuis novembre 2015. L'Irlande avait proposé son nom pour un poste de vice-président à la Banque centrale européenne, l'organe indépendant dont la mission est de maintenir la stabilité des prix dans la zone euro.

Mais face à lui se présentait l'actuel ministre espagnol des Finances, Luis De Guindos, qui bénéficie du soutien de plusieurs grands pays européens, dont l'Allemagne et la France. Les chances que l'Irlandais soit choisi pour le poste étaient minces.

La nomination de M. De Guindos à la vice-présidence aura des répercussions sur l'élection, l'an prochain, du président de la BCE. Il est en effet peu probable que le poste échappe à une personnalité issue d'un pays du nord de l'Europe.