Conjoncture

Bien sûr, certains restaurateurs propriétaires d’une black box légale et… branchée essayent, par petits (mauvais) coups ici et là, d’en compenser les impositions. Chez celui-ci, l’appareil tombe très souvent en panne le dimanche, quand on ne peut ni le réparer ni… le contrôler. Chez celui-là, ce sont des petits arrangements entre amis qui prennent le dessus : à tous ceux qui payent cash sans exiger de souche TVA, il offre un rabais de 10, voire de 15 % !

"Des petites stratégies de flibustier", sourit Miguel Van Keirsbilck, secrétaire général de la Belgian Restaurants Association (Bra), qu’il déconseille vivement. Mais, dans l’ensemble, les restaurateurs se sont défendus sur d’autres fronts.

1. Diminution drastique des horaires
(...)