Conjoncture

Lancée il y a deux ans, l’idée d’un Pacte national d’investissements stratégique a connu ce qu’on appelle un "momentum" important. En grandes pompes, devant un parterre de patrons et d’acteurs socio-économiques ou politiques des entités fédérées, Charles Michel a donc annoncé, "avec une fierté tout particulière", a-t-il dit, que le comité stratégique piloté par Michel Delbaere (ex-Voka) avait identifié pour 144 à 155 milliards d’euros d’investissements d’ici à 2030, dont 45 % à charge des autorités publiques.

Les 6 axes étaient connus :

(...)