Conjoncture

Les mesures de rétorsion de l'UE contre certains produits américains, en réponse aux taxes de Washington sur son acier et son aluminium, entreront en application ce vendredi 22 juin, a annoncé mercredi la Commission européenne. Les 28 Etats membres de l'Union européenne avaient validé la semaine dernière "à l'unanimité" ces contre-mesures.

La liste européenne comporte des dizaines de produits américains qui seront tous frappés d'une surtaxe douanière de 25 %, à l'exception d'un seul : les cartes à jouer (10%).

Certains sont très emblématiques comme le bourbon, les motos de la marque Harley-Davidson et les jeans. On y trouve aussi, pour l'alimentaire, du maïs, du riz, du beurre de cacahuètes ou du jus d'orange mais aussi des cigarettes, draps en coton, chaussures, de nombreux produits sidérurgiques (tubes, tuyaux, barres, conteneurs...), éviers, appareils de climatisation ou encore bateaux.

Ces mesures visent à compenser, dans un premier temps, à hauteur de 2,8 milliards d'euros les dommages causés à son industrie par les taxes américaines sur son acier (25%) et son aluminium (10%). Ce chiffre est jugé "mesuré" par la Commission, qui tient à ce que la procédure respecte pleinement les règles de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC).

Pour le reste du manque à gagner (3,6 milliards d'euros), la Commission européenne annonce que les contre-mesures "seront prises plus tard, dans trois ans ou à la suite d'une décision positive de l'OMC concernant (l'action introduite par l'UE) le règlement des différends, qui devrait bientôt tomber.

"Nous ne voulions pas nous retrouver dans cette position. Cependant, la décision unilatérale et injustifiée des Etats-Unis ne nous laisse pas le choix", a déclaré la commissaire européenne en charge du Commerce, Cecilia Malmström.