Economie Le géant allemand n’est pas au bout de ses peines : les investisseurs lui réclament 9,5 milliards d’euros.