Digital

Le site de socialisation Facebook compte aujourd'hui 1.021.680 membres belges, contre à peine 200.000 en début d'année. Facebook comptabilise au total plus de 110 millions d'utilisateurs, faisant de lui le plus important site de socialisation au monde.

Facebook annonce aussi compter 4,1 millions d'utilisateurs actifs en France, ce qui fait de lui le premier réseau de socialisation devant MySpace, et vouloir y ouvrir prochainement des bureaux pour "répondre à la croissance constante du service". "Nous avons plus de 4,1 millions d'utilisateurs actifs en France. La croissance a été très rapide depuis le lancement du site en français" en mars, a déclaré le directeur du développement international, Javier Olivan. Selon lui, "7 millions de messages et 30 millions de photos y sont postés chaque mois". Fort de son succès dans l'Hexagone, Facebook a décidé d'y installer "dans les prochains mois" ses propres bureaux.

Début 2008, Facebook a lancé le site en espagnol, allemand et français pour élargir son public. Il est désormais disponible en une vingtaine de langues. Plus des deux tiers de ses utilisateurs se trouvent ainsi aujourd'hui en dehors des Etats-Unis, alors qu'ils n'étaient que 7% en 2006. Interrogé sur son éventuelle diversification dans la musique, à l'image de son homologue MySpace qui a lancé MusicSpace, un site de musiques à télécharger ou écouter, M. Olivan a déclaré que "pour le moment, Facebook se concentrait sur la croissance de son site" et sur le fait de le rendre "le plus accessible et attractif possible".

Concernant la protection des informations personnelles, un sujet sensible, le responsable des questions de vie privée, Chris Kelly, a affirmé que la suppression d'un profil entraînait l'effacement des données de la base de Facebook. Par ailleurs, alors que des informations de presse évoquent un pourcentage de 20 à 40% de faux profils sur Facebook -- créés par exemple pour contaminer les autres utilisateurs -- il a souligné que "ce chiffre était totalement inexact", tout en se refusant à révéler des statistiques internes.