Digital

Depuis le début de l'année, Warren Buffett se rue la marque à la pomme. Et il ne s'en cache pas. Dans une interview qu'il a accordée à CNBC samedi, le milliardaire ironise: "On détient 5% de l'entreprise, mais j'adorerais en détenir 100%". Le titre était à la hausse, comme attendu, en ouverture de séance ce lundi.

Un intérêt pour Apple qu'il n'a pas intérêt à cacher d'ailleurs, car si son acte peut faire augmenter la demande - "L'Oracle d'Omaha", comme on l'appelle, est souvent suivi par d'autres investisseurs - , il fera aussi monter le prix. L'octogénaire sera donc vraisemblablement gagnant.

Désormais, Berkshire Hathaway, la société de Buffett, détient pour près de 240 millions d'actions. Soit environ 44 milliards de dollars sur une capitalisation boursière qui culmine à un record pour Apple à près de 910 milliards. Apple sera-t-elle donc la première des GAFA à atteindre le millier de milliards de dollars de valorisation? Rien ne semble impossible.