Digital

Peu de temps après l'ouverture de la bourse de New York, Apple a franchi le cap des 1.000 milliards de dollars de capitalisation boursière. La valeur de l'action a grimpé dès le début de séance, et a atteint 207,05 dollars vers 11h50 (heure de New York). Il restera à voir si, à la clôture, la valeur de l'entreprise se maintiendra au-dessus de cette barre.

La compagnie publique chinoise PetroChina avait brièvement franchi ce seuil des 1.000 milliards en 2007 lors de son introduction en Bourse mais était vite redescendue.

Même si, techniquement, cette étape n'est pas significative, les courtiers et investisseurs de Wall Street aiment bien le symbole que représentent les chiffres ronds.

"La barre des 1.000 milliards est surtout psychologique en envoyant au marché un message de croissance et d'importance", remarque Howard Silverblatt, spécialiste des indices pour S&P Dow Jones Indices.

Les résultats salués par les investisseurs

Mercredi soir, le groupe informatique américain Apple avait déjà bondi de 5,89% mercredi à Wall Street après des résultats jugés solides, clôturant à 201,50 dollars.

Les investisseurs avaient salué les résultats trimestriels de la marque, publiés la veille. Ils s'étaient révélés meilleurs que prévu par les marchés, avec notamment un bénéfice net qui a bondi de 30% à 11,5 milliards de dollars.

Le chiffre d'affaires était également meilleur qu'anticipé, à 53,27 milliards de dollars (+17%). Bien que les ventes de ses smartphones se soient révélées, en volume, un peu en dessous des anticipations, avec 41,3 millions d'unités écoulées (+1%), Apple a fait largement plus que le compenser grâce à une hausse des prix de vente.

Le chiffre d'affaires de ce segment a ainsi bondi de 20% pour atteindre près de 30 milliards de dollars. Cela est notamment dû à la sortie en 2017 de l'iPhone 8 et surtout de l'iPhone X, dont le prix démarre aux Etats-Unis à près de 1.000 dollars.