Digital Les deux géants US veulent décrocher la franchise James Bond. Un enjeu de plusieurs milliards.

La nouvelle a fait l’objet ces dernières heures de quelques échos dans la presse : les géants américains technologiques Apple et Amazon seraient sur les rangs pour l’acquisition des droits de distribution de la franchise James Bond.

Une annonce qui fait un certain bruit à Hollywood et traduit la montée en puissance de ces deux machines de guerre de la technologie "made in USA" désormais bien décidées à investir massivement aussi sur le terrain des droits de diffusion et de la production de contenus audiovisuels.

Warner Bros sous pression

La menace est prise très au sérieux par Warner Bros, qui part favori pour décrocher ces fameux droits de distribution des aventures de l’agent 007. Warner Bros a ainsi mis la pression sur MGM, la société de production, pour aboutir à un accord rapidement. Sony, Universal et Fox seraient également sur les rangs.

Le catalogue James Bond fait en effet saliver. D’autant que Daniel Craig, un James Bond "très rentable", a décidé de rempiler pour un épisode supplémentaire. Avec une sortie mondiale prévue en novembre 2019. Les recettes mondiales des différents opus de la saga "bondienne" ont à ce jour remporté environ 7 milliards de dollars. Mais pour certains observateurs, cette franchise - dont la valeur est estimée entre 2 et 5 milliards de dollars - est aujourd’hui sous-exploitée.

Pour des acteurs comme Apple ou Amazon qui nourrissent de grandes ambitions sur ce nouveau terrain de jeu, se positionner sur une franchise à la notoriété mondiale est donc aussi une question de crédibilité. Une manière aussi de marquer les esprits. Avec, dans un environnement qui change à toute vitesse notamment dans les modes de consommation audiovisuels, des chances de l’emporter nettement plus grandes qu’il y a quelques mois encore.V.S. (avec Reuters)