Digital

C’est parti! Il était 20 heures, mercredi, lorsqu’ont été officiellement ouvertes les vannes de la plate-forme de blogs labellisée “Libre Belgique”. Désormais, tout un chacun doté d’un ordinateur et d’une connexion à Internet pourra créer gratuitement son propre blog –souvent qualifié de “journal personnel”– et, ainsi, rejoindre la communauté des blogueurs de “La Libre”, parmi lesquels on trouve déjà plusieurs journalistes de la rédaction.

“A ma connaissance, souligne Frédéric Vandecasserie, consultant en multimédias, c’est la première plate-forme lancée en Belgique par un groupe de médias francophone qui offre la possibilité de créer son propre blog.”

Pour le groupe IPM, qui édite “La Libre”, il s’agit d’une nouvelle démonstration de sa stratégie de convergence des médias: car, si le quotidien reste un maillon fort et incontournable, “La Libre” a fait le choix de décliner ses contenus rédactionnels sur de nouveaux supports. C’est le cas, depuis le 10 janvier 2001, avec Internet qui a permis de multiplier les services online (PDF, podcasts, Web TV, etc.). C’est aussi le cas, depuis près de deux ans, avec l’éclosion des deux premiers blogs rédigés par des journalistes de “La Libre” (Renaud Hermal, rédacteur en chef multimédia, et Bernard Delattre, correspondant permanent à Paris).

Double atout

Aujourd’hui, “La Libre” rentre dans la blogosphère par la grande porte! Parallèlement à nos confrères de “La Dernière Heure” et de “La Libre Essentielle”, et dans l’attente de l’arrivée prochaine d’autres titres du groupe IPM, “La Libre” crée une plate-forme de blogs accessible via l’adresse www.blogs.lalibre.be . Coordonnée par Bruno Durdu et développée par la société française Blog Spirit (qui gère quelque 350.000 blogs en francophonie), elle va permettre aux journalistes de “La Libre” et à vous, blogueurs avertis ou en devenir, de communiquer sur des thèmes librement choisis et d’échanger avec tous les membres de cette nouvelle communauté.

L’atout de cette plate-forme est double, soulignent ses concepteurs. Un: créer gratuitement un ou plusieurs blogs sous l’égide d’un journal qui cultive rigueur de l’information et passion du débat. Deux: bénéficier de l’apport de professionnels qui veilleront à valoriser, au jour le jour, les différentes contributions postées sur la plate-forme (avec des prolongements envisagés sur notre site Internet et dans “La Libre”). L’originalité est également double: on y trouvera non seulement les différents blogs de journalistes de “La Libre”, mais aussi tous ceux qui seront créés par les internautes désireux de se lancer dans l’aventure.

Créer un blog? Le mode d’emploi est à la portée de tous. En quelques clics, le tour est joué. Mais un blog pour faire quoi? Raconter, débattre, échanger, se divertir,… Tout est possible! Il peut s’agir d’un “journal intime” (ma vie, mon œuvre,…), d’un blog centré sur un thème d’actualité (en France, 90 pc des blogs débattent actuellement de l’élection présidentielle) ou encore d’un “carnet” consacré à une passion que l’on désire partager avec d’autres (sport, cuisine, etc.). Votre blog

s'organisera selon vos envies. Outre la mise en ligne de textes, il est possible d'intégrer des photos, des vidéos, des archives... Il vivra au gré de votre assiduité à l'ouvrage, des visites d'internautes et de leurs réactions à vos écrits.

Pratiquement, la page d'accueil de la plate-forme "lalibreblogs" se compose, outre le module d'inscription et de création du blog, d'une sélection de blogs effectuée par un modérateur de "La Libre", de la liste des blogs de la rédaction, d'un moteur de recherche par mots-clés et "tags", de catégories de blogs (culture, mode, sport, perso, politique, etc.) et de la liste des dix derniers blogs mis à jour.

Autorégulation

La plate-forme est donc ouverte à tout le monde. La liberté d'expression et de ton y seront la règle. "La Libre", attachée aux valeurs démocratiques, veillera néanmoins à éviter les dérapages en tous genres. "Plusieurs filtres électroniques empêcheront la diffusion de contenus jugés a priori illicites. Il ne s'agit pas de censurer mais de prévenir d'éventuelles dérives" , insistent les concepteurs du projet. Un premier filtre repérera ainsi les mots jugés "potentiellement dangereux" dans les blogs. Une fois ces mots identifiés, le modérateur de la plate-forme prendra connaissance des "notes" incriminées pour juger si elles peuvent être validées ou non. Troisième filtre : l'autorégulation de la communauté des blogueurs. Chacun d'entre eux disposera, sur son blog, de la faculté d'alerter le modérateur en cas de propos ou d'images incompatibles avec les valeurs de ladite communauté. "La ligne de conduite de "lalibreblogs" se veut à la fois qualitative, en termes de contenus, et vivante, c'est-à-dire une plate-forme où les blogueurs viennent le plus régulièrement possible" , concluent les responsables du projet.

Vous savez à présent ce qu'il vous reste à faire... Nous vous souhaitons d'ores et déjà la bienvenue dans la communauté de blogs la plus "Libre" de la presse belge !