Digital Ils sont souvent issus de la technologie ou, simplement, répondent à des besoins. Voilà une dizaine d’objets qui vont devenir des incontournables de notre vie de tous les jours. Du burger végétal aux lunettes ou aux imprimantes 3D en passant par le robot, la voiture électrique et/ou connectée et le “phone” de plus en plus “smart”… Il y en a pour tout le monde.

Les cobots

En 2017, votre nouveau collègue sera-t-il un robot ? Ce n’est pas impossible. Les "cobots" sont présentés comme partie intégrante de l’usine du futur, et beaucoup d’entreprises (Airbus, Nissan…) y ont déjà recours. Les cobots, ou autrement dit, les robots collaboratifs, sont spécialement conçus pour collaborer avec l’être humain, en milieu industriel. Plus question de mettre le robot "en cage", pour cause de danger (mouvements rapides…) envers l’homme. Mais au contraire, de créer des interfaces les plus aisées à manipuler par leurs collègues humains. Par exemple, des cobots à l’allure d’humanoïde, comme le Baxter de Rethink Robotics… En Belgique, le centre technologique Sirris est à la pointe dans le domaine, et cherche à convaincre les entreprises de faire le pas vers le robot collaboratif. Exemple d’applications ? Toutes les tâches qui sont ennuyantes et répétitives : trier des pièces, présenter une pièce à une machine pour la mesurer… Chez Sirris, on assure que le cobot ne va pas tuer le travailleur, mais qu’il faudra toujours des humains pour interagir avec lui. Des chercheurs du MIT ont prouvé qu’une équipe robot-humain était 85 % plus productive que chacun des membres de leur côté.

Les casques 3D

La percée est lente mais progressivement l’accessoire deviendra un outil incontournable. La baisse des prix des casques 3D va sans doute accélérer le développement des logiciels capables d’exploiter toutes les possibilités de la réalité augmentée. C’est déjà le cas dans le monde des loisirs. Google a même proposé un casque en carton dans lequel on glisse un smartphone pour avoir une vague idée des possibilités offertes par la réalité virtuelle (VR). Samsung a été un pas plus loin avec un casque plus sophistiqué capable d’embarquer un smartphone compatible mais c’est l’Oculus Rift qui fait fureur chez les fans de jeux vidéo (capables de débourser un millier d’euros pour cela) avec un casque totalement indépendant mais qu’il faut connecter à un ordinateur. Sony a trouvé la voie médiane avec la PlayStation VR. Mais le vrai démarrage de ce gadget sera lié aux applications professionnelles : les visites virtuelles d’immeubles, les simulations automobiles, les mises en situation en matière de sécurité… Le matériel est prêt à servir. On n’attend plus que les apllications qui rendront le casque VR incontournable.

Tesla (presque) pour tous

Son lancement, le 31 mars 2016, avait fait sensation : selon le constructeur, en 24 heures, plus de 180 000 Tesla Model 3 avaient été réservées, moyennant un acompte de 1000 dollars. En 1955, le constructeur Citroën avait procédé de la même manière pour le lancement de l’innovante et toujours jeune DS : sur les dix jours du Salon de Paris, 80 000 acomptes avaient été versés.