Digital

Cylindrique, de couleur blanche, arborant à sa surface quatre diodes Led : "Google Home", l’enceinte connectée du géant américain Google, est désormais disponible en France. Si les Américains pouvaient se l’offrir depuis novembre 2016, la version "francophone" a mis quelques mois de plus à sortir. Elle devance sur ce point Amazon et son enceinte connectée "Echo Dot" qui, bien qu’arrivée fin de l’année 2015, n’est disponible qu’en anglais et n’est pas encore commercialisée en Europe.

La firme Apple qui compte, quant à elle, sortir son "Homepod", ne le fera qu’en décembre prochain aux Etats-Unis et ne prévoit pas de lancement en Europe avant 2018.

Quant à la possibilité d’acheter en Belgique la "Google Home", aucune annonce n’a été faite.

Cet appareil, enceinte intelligente et assistant domestique qui obéit à la voix, a de multiples fonctions : recherche sur Internet, écoute de musique en ligne, contrôle d’autres objets connectés, etc. Le "Google Home" est lié à une application mobile, portant son nom, disponible sur les smartphones, tant sous Android que sous iOS. Il se connecte au réseau wi-fi et détecte le son de la voix grâce à son intelligence artificielle "Google Assistant", permettant notamment, à terme, de régler la température dans sa maison, de lancer des enregistrements sur son décodeur, d’éteindre les lumières, etc.

Equipés ainsi de micros, les foyers pourraient se sentir sur écoute et s’inquiéter de la protection de leur vie privée. Néanmoins, ce micro, situé à l’arrière de l’appareil, peut être éteint à tout moment.

De plus, il ne réagit qu’à certains mots-clés et tout enregistrement peut être effacé. L’objet a cependant quelques défauts dus à la complexité de la langue française et à ses subtilités que la machine n’a pas encore enregistrées : la connexion Bluetooth et le "multicomptes" ne sont pas encore activés. Google promet toutefois des mises à jour fréquentes de son nouveau petit joujou.