Digital

L'équipe de Facebook semble en avoir assez des gens qui sortent leur téléphone à tout va pour consulter leurs messages. Elle a trouvé la solution : lire à travers la peau ou, selon le nom de son invention, "Feeling Speech on the Arm".

Non, ce n'est pas une blague du premier avril retardée de deux semaines. Le système de Communication de langage transcutanée (TLC), illustré dans l'expérience, transmet une représentation tactile du langage parlé ou écrit au bras. Dès lors, plus besoin de lire ses mails sur un appareil électronique, on les aura dans la peau. C'est l'avant-bras qui est utilisé pour recevoir le prototype. Plus d'alphabet, mais des phonèmes qui sont transmis au bras via des impulsions vibrotactiles.


Facebook ne révolutionne rien par l'usage du toucher et de la vibration, outils ancestraux, mais bien par l'application nouvelle qu'il en fait. Le rapport rappelle que le braille a été inventé dans les années 1800 pour aider les malvoyants à lire par le touché. Dès 1932 aux Etats-Unis, la méthode Tadoma a permis aux personnes non voyantes et sourdes d'apprendre à parler par mimétisme via le toucher.

Le projet ne se destine pas uniquement aux personnes souffrant d'un problème d'ouïe ou de vision. Il s'adresse à tout un chacun dans le but de développer de nouvelles "bonnes manières" en public dans l'usage des smartphones et objets connectés. Plus besoin de sortir son téléphone pendant un rendez-vous ou à l'église pour lire un message, attendez d'en ressentir les sensations. L'objectif est clair : être connecté sans interruption, et ce, sans risquer de froisser personne.