Digital

Inquiets des conséquences sur notre vie de l’irruption dans les processus de l’intelligence artificielle, n’aurions-nous pas tendance à sous-estimer la nôtre ? Une enquête portant sur 10 000 Européens, menée par Lightspeed Research pour le groupe télécoms chinois Huawei, semble montrer que nous avons oublié la complexité de nos capacités à décider.

L’étude montre notamment que l’Européen moyen n’a réellement conscience que de 0,24 % des décisions qu’il prend dans sa vie de tous les jours. Dès lors, s’il a l’impression de prendre quelque 92 décisions par jour, il en prend réellement… 35 000.

Le patron de Huawei Belgique, Dirk Pauwels, explique que "l’intelligence humaine fonctionne en fait comme l’intelligence artificielle, tournant en arrière-plan pour doper toutes nos actions". Ce qui suggère notamment que l’intelligence artificielle embarquée dans les smartphones (Huawei en commercialise) pourrait également doper notre activité et notre productivité… puisque son fonctionnement est calqué sur le nôtre. Un autre exemple ? Huwaei assure que si nous avons conscience de prendre 3,1 décisions pour nous préparer une tasse de thé, cette action demande en réalité 65 décisions. N’aurions-nous dès lors pas avantage à nous poser des questions sur notre réel emploi du temps ?

Huawei a analysé une série de cas comme la conscience que nous avons du nombre de consultations de nos smartphones : nous pensons le consulter 17,5 fois (en Belgique) alors que nous le faisons 76 fois par jour… en moyenne. L’Européen passe aussi 1 320 minutes par semaine sur ses emails professionnels contre 107 minutes estimées. Là aussi, comme dans une foule de domaines, une assistance discrète pourrait nous faire gagner un temps précieux… pour le passer à des occupations bien plus agréables.