Digital

Instagram va être attaqué devant la Commission belge de la vie privée (rebaptisée Autorité de protection des données), révèle Le Soir dans son édition de vendredi. Le plaignant, l'Autrichien Max Schrems, attendait l'entrée en vigueur ce vendredi du nouveau règlement général européen sur la protection des données (RGPD) pour démarrer la procédure contre l'application de partage de photos et de vidéos. 

Max Schrems était déjà à l'origine de l'invalidation par la Cour de Justice européenne du Safe Harbour, l'accord transatlantique qui visait à permettre le transfert des données personnelles des Européens par les entreprises du web vers les Etats-Unis où ces données allaient être traitées à des fins commerciales.

Il a désormais fondé une ONG, Noyb ("My privacy is none of your business") et compte attaquer Instagram en Belgique. Selon Le Soir, la filiale de Facebook risque 1,3 milliard d'euros d'amende pour avoir "forcé le consentement" de ses utilisateurs à sa nouvelle politique de protection des données.