Digital

L'accès à internet (3,2 milliards d'euros), la télévision et le home video (1,8 milliard) ainsi que le b2b (business to business, 1 milliard) génèreront le plus de revenus en 2018 en Belgique dans l'industrie des médias et des loisirs, selon l'enquête "Global entertainment and media outlook 2018-2022", publiée mercredi par PwC. Globalement, l'industrie des médias et loisirs doit rapporter, selon les estimations de PwC, 12,1 milliards d'euros en 2018 en Belgique. Entre 2017 et 2022, ce sont surtout les médias digitaux qui observeront une croissance importante en Belgique. Selon Pwc, la publicité sur internet (+7,9%), les vidéos OTT (vidéos à la demande, streaming +6,7%) et l'accès à internet (+6,2%) auront les plus fortes croissances durant cette période.

Les médias traditionnels comme les journaux et magazines continuent de perdre des revenus selon PwC mais demeurent à un niveau important en terme de revenus: 989 millions d'euros pour les journaux et 688 millions d'euros pour les magazines en 2018. Toutefois, entre 2017 et 2022, les journaux devraient perdre 4,8% de leurs revenus et les magazines 1,4%. Les livres, autre support traditionnel, génèreront 411 millions d'euros en 2018. Leurs revenus se stabilisent et devraient même connaître une croissance de 1,9% entre 2017 et 2022.

En 2022, l'accès à internet (4,1 milliards d'euros), la télévision et le home video (1,8 milliard) et la musique/podcast/radio (1,1 milliard) génèreront le plus de revenus dans l'industrie des médias et loisirs en Belgique. Cette industrie devrait produire globalement 13,4 milliards de revenus en 2022 soit une croissance de 2,6% par rapport à 2017.

Sans surprise, les USA dominent le classement établi par PwC avec une prévision de 660 milliards d'euros de revenus dans l'industrie des médias et loisirs en 2018. Ces revenus devraient engranger encore un peu moins de 100 milliards d'euros en 2022 (751 milliards d'euros).