Digital

Le fabricant de microprocesseurs Intel a dégringolé à Wall Street lundi après des informations de presse selon lesquelles Apple prévoit d'utiliser à partir de 2020 ses propres composants dans ses ordinateurs Mac, et non plus ceux d'Intel.

A la clôture de Wall Street lundi, Intel a perd 6,07% à 48,92 dollars après avoir cédé jusqu'à 8,5% en cours de séance. Mais ce sont toutes les valeurs technologiques qui ont connu un nouveau coup de tabac lundi, l'indice Nasdaq cédant sur la séance 2,74%, après avoir chuté, au plus bas de la séance, de plus de 10% par rapport à son dernier record du 12 mars.

Le marché continue à subir les effets du scandale autour de l'utilisation des données de 50 millions d'utilisateurs de Facebook par la société de conseil britannique Cambridge Analytica.

D'autres fabricants de puces ont aussi reculé lundi, comme par exemple AMD (5,17%) ou Qualcomm (2,9%), un autre fournisseur de puces pour Apple, spécialisé dans les appareils mobiles.

Apple a pour sa part limité la casse, cédant 0,66% à 166,68 dollars.

Selon l'agence financière Bloomberg, Apple prévoit d'utiliser ses propres microprocesseurs dans ses ordinateurs Mac dès 2020, qui remplaceront alors les composants d'Intel.

Cette initiative, qui n'en est encore qu'à un stade précoce, fait partie d'une stratégie plus large qui vise à harmoniser tous les appareils de la marque -- notamment Mac, iPhone et iPad -- et à les faire mieux fonctionner ensemble, poursuit Bloomberg, qui cite des sources anonymes.

Contacté par l'AFP, Apple n'a pas souhaité commenter ces informations.

L'inter-dépendance des fabricants de semi-conducteurs et des fabricants d'appareils électroniques est une source régulière de litiges. Ainsi Apple est en conflit avec Qualcomm depuis plus d'un an sur fond d'accusations de violations de brevets et d'abus de position dominante.

Il s'agit par ailleurs d'un nouveau coup dur pour Intel, qui se débat toujours, comme plusieurs de ses concurrents, avec les failles de sécurité Spectre et Meltdown dévoilées en janvier.