Digital

Il a vu le jour tout seul, comme un grand, sous le tapis de souris du Web. Et là, il explose au regard de tous. Le jeu vidéo professionnel est en plein boom : on parle de son intégration aux JO, les Ligues se créent partout (y compris en Belgique).

"Plus tard, je voudrais être payé pour jouer aux jeux vidéo !" Lorsqu'un enfant de la génération Y, entre deux matins devant le Club Dorothée, lâchait la sentence à ses parents, il récoltait, au mieux, un sourire narquois ou un regard jeté au plafond.

En 2018, la donne a terriblement changé. Aujourd'hui, joueur professionnel de jeu vidéo, ça existe. Vraiment.

L'eSport, en pleine explosion depuis quelques années, c'est une audience massive de centaines de millions de personnes (essentiellement présentes sur les Interwebs), des entraînements exigeants, des sponsors, des agents, des salaires faramineux, des compétitions, une économie. Le terme est même entré dans le dictionnaire Larousse 2018 !

Philippe Rodier, journaliste de 28 ans et spécialiste de la question, a une carrière de près de 10 ans dans l'eSport. Cet ex-champion de France par équipes de Counter Strike explique : "C'est une passion virtuelle, qui ressemble énormément au sport dans ses mécaniques. L'eSport n'est pas né hier. Il y a 15-20 ans, le terme eSport n'existait pas, mais le principe, le fait de jouer en LAN, était déjà là. Transporter 5 écrans CRT de 10 kilos dans la 206 pour faire des compétitions, j'ai fait ! Ce qui a changé, outre la technologie et les jeux, c'est sans doute l'essor du web participatif, du streaming, qui a accru l'audience et la communauté. La sortie du titre League of Legends, fin 2009, a également énormément contribué à l'essor du mouvement. Par ses graphismes, son accessibilité, sa popularité. On est passé, en quelques années, des gymnases ou des MJC de quartiers, aux stades de 40.000 personnes complètement sold-out. Jusqu'à envisager l'arrivée de l'eSport dans les Jeux Olympiques à part entière..."


Pour leur rendez-vous "DH Inside Sports", nos confrères de DH.be proposent un décorticage de la sociologie, de l'esprit, de l'économie du sport électronique, ou eSport. Notamment au travers d'une immersion chez les premiers ePlayers belges de notre championnat de foot. Un long reportage à découvrir ici.