Digital Alors que bon nombre de clients ayant précommandé le smartphone d'Apple en temps et en heure n'ont pas été livrés, la bulle spéculative s'emballe... 

"Temporairement indisponible". Partout, et pour une durée conséquente. Les stocks d'iPhone X, annoncé en septembre dernier et nouveau porte-étendard chèrement tarifé (1.159 € pour la version 64 Go, 1.329 € pour son pendant 256 Go) d'Apple, n'ont même pas vu la fin de ce vendredi 3 novembre, jour de sortie officielle du smartphone haut-de gamme précommandable depuis le 27 octobre dernier.

Tant du côté de l'Apple Store de la Toison d'Or que des opérateurs voire des revendeurs tiers (Apple Premium Resellers ou pas, d'ailleurs), le terminal est absolument introuvable en Belgique à l'heure actuelle. Les déçus sont nombreux, puisque même ceux qui ont précommandé l'iPhone X en temps et en heure ne sont actuellement pas tous servis (et ne le seront pas, pour la plupart, avant la semaine du 20 au 27 novembre).

Et à en croire un revendeur bruxellois croisé ce week-end, la situation n'est pas franchement prête de s'arranger : "on est en low stock partout. Le nombre d'exemplaires dévolus à la Belgique était vraiment limité... Certains magasins ont été livrés avec... 3 unités ! Connaissant la politique de distribution d'Apple vis-à-vis de la Belgique, on peut craindre que certains ne soient pas livrés pour Noël..." Le site belge d'Apple mentionne actuellement un délai d'attente de trois à quatre semaines. Sur papier.

Rupture technique, ou engouement XXL ? 

Sans doute un peu des deux. L'iPhone X, qui ose certaines technologies qu'Apple n'avait jamais intégrées jusqu'alors (l'écran intégral OLED, le système de reconnaissance faciale Face ID, notamment), a posé quelques défis technologiques et de production que la Pomme, prise de court par l'agenda, a été contrainte de résoudre en urgence. D'ailleurs, la firme de Cupertino, par la voix de Dan Riccio, VP au matériel d’Apple, l’a dit sans détour. Apple "envisageait 2018" pour l’iPhone X, mais, poursuit-il, "avec beaucoup de travail, de talent, de ténacité et de détermination, nous avons été capables de sortir le smartphone cette année." Quitte à ce que ce soit dans des conditions de stock loin de répondre à une demande largement plus élevée que celle de l'iPhone 8/8Plus...

Cette sensation d'engouement, Apple la chérit profondément. Revoir les réseaux sociaux envahis de photos de ffiles devant les Apple Store du monde entier (sauf en Belgique et une partie de la France, sécurité et système de précos oblige) entretient l'aura particulier de la marque, et renoue avec une tradition un peu perdue lors des dernières itérations, parfaitement de circonstance pour ce smartphone "dixième anniversaire".

Du coup, Apple, qui vient de boucler un exercice fiscal d'excellente facture avec près de 47 millions d'iPhone vendus (+14%), estime que son chiffre d’affaires pour le dernier trimestre 2017, celui de l'iPhone X, devrait évoluer dans une fourchette revue à la hausse de 84 à 87 milliards de dollars. Cela devrait permettre à l'entreprise de s'asseoir sur une trésorerie de... 300 milliards de dollars en cash. Un matelas jamais vu jusqu'alors.

En attendant, la situation a vite fait de faire gonfler la bulle spéculative : certains iPhone X 64 Go s'affichent déjà à 2.500 € (plus du double du prix initial) sur 2emain.be...

© D.R.
Une note d'humour, ou plutôt de taquinerie, pour finir. Alors qu'Apple est médiatiquement partout ces dernières 72 heures, le rival historique, Samsung, a choisi de poster une vidéo qui tacle le retard technologique et les contraintes propres aux différents smartphones pommés sortis au fil des années (comme la mémoire vite saturée, l'étanchéité qui n'est arrivée que récemment, la disparition du port Jack, etc.).

De quoi nourrir le trollomètre !