Digital

Depuis dix ans, Monique Goyens dirige le Beuc de manière discrète mais avec une détermination à toute épreuve. Le Bureau européen des Unions de Consommateurs a mis la main sur l’ange gardien qui s’imposait.

Si la vache folle a éveillé la conscience collective en matière de risque alimentaire, la patronne du Beuc tire aujourd’hui un autre signal d’alarme : le numérique et l’irruption dans notre quotidien des objets connectés est une révolution dont on n’imagine pas l’impact. Ce sont autant d‘espions qui traquent notre vie privée.