Digital

Le New York Times comptait près de 2,5 millions d'abonnés payants à ses produits en ligne à la fin du troisième trimestre et ses recettes publicitaires dans ce secteur ont progressé de 11% entre juillet et septembre, selon des résultats publiés mercredi.

Le quotidien américain a vu le nombre de ses abonnements exclusivement en ligne progresser de 154.000 à 2,487 millions sur le troisième trimestre. Sur un an, la hausse est de 59%.Il s'agit d'un rythme supérieur à celui du trimestre précédent (114.000) mais inférieur à celui du 1er où, porté par l'élection de Donald Trump, il avait atteint 348.000.Si les recettes publicitaires en ligne ont progressé, celles pour l'édition papier ont baissé de 20,1%. Cela a contribué à augmenter encore davantage la part des premières par rapport aux secondes dans le total à 43,3% pour 35,5% un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires a progressé de 6,1% à 385,6 millions de dollars avec une progression des revenus provenant des abonnements de 13,6% mais une baisse de 9% des revenus publicitaires. Il est toutefois inférieur aux attentes du marché qui étaient de 389 millions de dollars.

Le bénéfice net a atteint 32,2 millions de dollars pour 406.000 dollars un an plus tôt. Le bénéfice par action ajusté, la référence en Amérique du nord, a largement dépassé les attentes à 20 cents, là où les analystes prévoyaient seulement 8 cents.Le groupe a indiqué mercredi qu'il s'attendait à un nouveau recul de l'ordre de 10% de ses recettes publicitaires au 4e trimestre mais à une hausse de 10% des revenus provenant de ses abonnements.

Suite à la déception sur le chiffre d'affaires, l'action perdait 3,14% à 18,50 dollars à l'ouverture de Wall Street.