Digital

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire visant Apple et concernant des soupçons d'"obsolescence programmée" de certains modèles de iPhone du géant américain, accusé d'en réduire volontairement les performances, a appris lundi l'AFP de source judiciaire.

L'enquête ouverte le 5 janvier et confiée au service national des enquêtes de la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vise également des faits de "tromperie". 

Elle fait suite à la plainte de l'association Halte à l'obsolescence programmée (HOP), déposée le 27 décembre, dans laquelle elle accusait Apple de réduire volontairement les performances et la durée de vie de ses smartphones à travers son système de mises à jour.