Digital Cinq catégories, 25 nominés. Et, au décompte final, 5 lauréats. Pour la troisième année consécutive, le rendez-vous de tous les acteurs de l'écosystème belge des start-up technolgiques ("Tech Startup Day") s'est clôturé, ce jeudi soir, par l'attribution de récompenses.

A fin de déblayer le terrain dans un écosystème belge où les jeunes pousses se multiplient, un jury de cinq experts ((dont Frank Maene, Simon Alexandre et Omar Mohout) avaient sélectionné cinq start-up dans cinq catégories retenues: start-up, scale-up, start-up étudiante, innovation de rupture et, nouveau venu cette année, la strat-up tech qui fait du bien à notre planète. Le choix des lauréats, lui, a fait l'objet d'un vote en ligne au sein de la communauté des startupeurs belges. "Au total, 2343 personnes ont participé au vote, ce qui est en record depuis la création de ces awards", s'est réjoui Frederik Thibau, directeur "content" chez Startups.be, l'association qui regroupe les acteurs de l'écosystème belge (start-up, investisseurs, incubateurs, etc.).

Voici, par le détail, les cinq lauréats:

La start-up de l'année: Spencer (notre photo). Ce projet est né en décembre 2016 au sein de l'agence digitale anversoire November Five. Elle compte déjà, parmi ses clients, des entreprises telles que Proximus, Telenet (également actionnaire de Spencer) et DEME. Spencer a créé une interface qui permet, pour les employés d'une même entreprise, de centraliser er synchroniser toutes les informations issues de différents outils logiciels. Elle a noué récemment un partenariat avec Microsoft pour intégrer Office 365.

La scale-up de l'année: Twikit. propose une application permettant de créer des objets pour l’impression 3D. Créée à Anvers voici cinq ans, Twikit dispose aujourd'hui d'un bureau à New York. Philips et Walmart figurent parmi ses clients. L'entreprise est actuellement en cours de finalisation d'une importante levée de fonds (Série A).

L'innovation "disruptive" de l'année: Find.me. Il s'agit d'un assistant personnel en ligne. Elle permet à des entreprises actives dans quatre secteurs (voitures, voyages, emplois et habitations) de proposer des offres à la fois plus étoffées et personnalisées à leurs clients.

La start-up étudiante de l'année: Becycled. Ce site d'e-commerce propose l'achat et la vente de vélos et de pièces détachées (neufs et d'occasion). Becycled rassemble les offres des particuliers et des commerçants locaux de manière géolocalisée afin de faciliter toute recherche de matériel. Le fondateur de cette plateforme est Sam Vynckier, étudiant en management du sport à l'UCL.

La start-up "tech for good": Smartnodes. Cette spin-off de l'Université de Liège, primée récemment par un Belfius Smart City Award, a développé des système d'éclairage public intelligents (le niveau de luminosité s'adapte automatiquement en fonction du type d'utilisateur présent sur la voirie). Smartnodes a déjà réalisé une trentaine d'intsallations.