Digital

Faut-il rappeler aux automobilistes qui tentent de circuler dans les grandes villes du pays la difficulté croissante à se frayer un chemin au travers des travaux qui bloquent une bonne partie du trafic en ces jours de rentrée ? Même les transports en commun de surface en font quelquefois les frais. Pourtant, des automobilistes malins utilisent des applications ou des GPS alimentés de données en temps réel pour prendre la tangente et échapper aux files. Une de ces apps, gratuite, se loge fort opportunément dans les smartphones de ces derniers : Waze. Le phénomène prend de l’ampleur, d’autant que l’utilisation des datas mobiles s’est démocratisée ces dernières années (il y a encore de la marge !). Culture du secret oblige, Waze n’a pas pour habitude de communiquer sur des données trop précises - le marché est juteux et concurrentiel. Mais à Bruxelles, nous explique-t-on chez Google, "on relève plus de 80 000 utilisateurs chaque mois qui génèrent plus de 96 000 alertes sur ce délai".

Une start-up dénichée à temps par Google

...