Digital Depuis l'explosion de l'affaire Cambridge Analytica et la chute en Bourse de Facebook, le patron du réseau social Mark Zuckerberg n'avait toujours pas fait de sortie pour s'expliquer sur le scandale. Même si Facebook se dit "scandalisé d'avoir été trompé", beaucoup attendent une intervention du CEO.

Selon le site The Verge, une réunion interne avait déjà eu lieu mardi. Les employés étaient présents afin de poser leurs questions sur le scandale. Cette réunion était dirigée non pas par Mark Zuckerberg (qui a refusé de s'y rendre), mais par Paul Grewal, avocat et conseiller général adjoint de la compagnie. 

" Mark, Sheryl [Sandberg, directrice des opérations de Facebook] et leurs équipes s'efforcent de rassembler tous les faits et d'établir une communication appropriée parce qu'ils comprennent la gravité de ce problème. [...] Nous nous engageons à appliquer vigoureusement nos politiques pour protéger les données des personnes sur le site et mettrons en place les mesures nécessaires", a expliqué un porte-parole de Facebook, selon  The Daily Beast.

Pour Casey Newton, éditeur et journaliste pour The Verge, cette " déclaration de Facebook est importante pour trois raisons. La première est que la compagnie qualifie l'affaire de "scandale" alors qu'elle n'était décrite que comme "inacceptable" il y a encore quelques jours. La deuxième raison est que cette déclaration donne à Facebook un rôle de victime dans cette affaire et confère le rôle de "méchant" à Cambridge Analytica. Enfin, la troisième raison est que ces propos vont laisser un peu plus de temps à Mark Zuckerberg pour préparer sa communication". 

En plus d'une invitation de la part du Parlement européen, il devra s'expliquer en interne face à ses employés ce vendredi durant la session régulière de questions/réponses de Facebook.