Digital

Le patron de Microsoft, Bill Gates, a annoncé mardi matin à Bruxelles que son entreprise allait adapter sa messagerie instantanée via Internet, MSN Messenger, à la nouvelle carte d'identité belge, cela afin de rendre les discussions et éventuelles rencontres plus sûres pour les enfants.

Lors d'une conférence de presse sur le plateau du Heysel, Bill Gates et le secrétaire d'Etat à l'Informatisation de l'Etat, Peter Vanvelthoven, ont parlé de première mondiale et d'étape historique.

C'est en effet la première fois que Microsoft s'intéresse à une telle initiative et s'engage à développer des programmes adaptés à la nouvelle carte d'identité électronique. D'autres applications que la messagerie instantanée seront également développées dans le futur, a indiqué M. Gates.

D'ici 2009, tous les Belges de plus de 12 ans, soit au total 8 millions de personnes, posséderont une telle carte. A l'aide d'un lecteur branché sur leur PC, ils pourront alors authentifier leur présence sur la messagerie instantanée et vérifier que leur interlocuteur est également quelqu'un de leur âge. Il est nécessaire que ce dernier dispose également d'une carte d'identité électronique et d'un lecteur adéquat.

Microsoft n'a toutefois pas précisé la date à laquelle cette adaptation sera mise en service. L'initiative prise par l'entreprise de logiciels informatiques s'inscrit dans la volonté de rendre le surf sur Internet plus sûr. En décembre dernier, M. Vanvelthoven avait lancé un appel au secteur ICT pour développer des applications pour la nouvelle carte. Microsoft a donc imaginé une solution pour offrir davantage de sécurité aux jeunes qui «chattent » (dialoguent en ligne) via MSN Messenger.

Des adultes mal intentionnés, voire des pédophiles, se font en effet parfois passer pour des enfants ou des adolescents sur Internet afin de pouvoir entrer en contact avec ceux-ci et leur fixer un rendez-vous. En 2003, la Computer Crime Unit de la police fédérale a ouvert 39 dossiers traitant de violations impliquant des enfants entrés en relation avec un pédophile.

Outre la Belgique, où la carte d'identité électronique existe déjà, d'autres pays ont des projets similaires, dont la Finlande, l'Estonie et l'Autriche.

A l'issue de la conférence de presse, M. Vanvelthoven a remis une carte d'identité électronique belge à Bill Gates. Cette carte, factice mais reprenant toutefois les données personnelles et la photo du patron du géant informatique, ne permettra pas à celui-ci de dialoguer en toute sécurité sur MSN Messenger.

«Si vous désirez une véritable carte d'identité électronique belge, je me ferai un plaisir de vous expliquer comment devenir Belge », a conclu le Secrétaire d'Etat à l'Informatisation.

Bill Gates devait ensuite rencontrer mardi midi le président de la Chambre, Herman De Croo.