Digital Cette fois, c’est le système d’accès à distance des ordinateurs professionnels (AMT) qui est en cause. On parle de millions de machines.