Digital

Pour se faire connaître, il faut se démarquer. C'est un des commandements du marketing. C'est l'objectif du smartphone d'Alcatel le A5 Led (199€). Particularité, il comporte une coque arrière composée de 35 Led. A quoi cela sert-il ? A créer des thèmes lumineux en fonction de la musique que vous écoutez ou des notifications que vous recevez. Il est vrai que cela change de la petite Led isolée située sur la face avant de votre téléphone.

Tout est géré au moyen de l'application "Light Show". Quatre possibilités sont offertes :

  1. Compose des jeux de lumière en fonction de la musique écoutée. Si les effets ne vous plaisent pas, secouez votre appareil pour les modifier
  2. L'application propose trois jeux. Le premier créé des thèmes lumineux en fonction de la voix ou du bruit. Le second permet de les créer en tapant sur les carrés lumineux, qui sont bien évidemment enregistrables. Et le dernier, qui n'est pas à proprement parler un jeu, lit des thèmes disponibles.
  3. Une fonction "Color Catcher" confectionne des fonds d'écran et des thèmes lumineux au moyen de l'appareil photo.
  4. La gestion des notifications des différentes applications de communication. Dans "Appel entrant" vous pourrez associer vos contacts à des codes lumineux. C’est beaucoup plus discret que les musiques personnalisées.
Est-ce utile ?

On peut évidemment facilement s'en passer, mais ces jeux de lumière ont un petit côté fun qui devrait séduire les adolescents, cible du A5 Led, pour faire un malheur en soirée. Certes, l'application aurait pu proposer de retranscrire les messages reçus au moyen des diodes lumineuses ou offrir la possibilité d'écrire du texte. L'idée est lancée. Espérons qu'une prochaine mise à jour le permettra.

Par contre, il faudra aussi surveiller le niveau de sa batterie pour vivre jusqu'au bout de la nuit.

Pour les plus discrets, le A5 Led est livré avec une seconde coque ; ce qui réduit l'épaisseur du smarpthone de 10,2 à 7,7 mm. Le modèle testé était référencé 5085B. Il comporte deux slots pour des cartes SIM ; 1,9 Gb de RAM et non 3 Gb comme annoncé sur le site : 16 Go de stockage (et non 32Gb comme annoncé) dont 5,31 Go occupés par le système d'application Android version 6 et les logiciels préisintallés. Le port USB est encore de type B.
L'écran conserve les traces de doigts. C'est une dalle IPS HD (résolution 1280 sur 720 pixels) et sa taille de 5,2''.

Côté photo, on retrouve un capteur dorsal de 13 mégapixels. Il comporte un stabilisateur vidéo, mais qui n'est pas très efficace. L’appli Google Photos gère l'application. Le délai de la mise au point de l'autofocus est assez lent. Il faudra donc privilégier le mode rafales pour les prises de vues actives.

L'option "Collage instantané" est assez intéressante pour réaliser des montages rapidement. Choisissez le modèle, une photo coupée en deux, en quatre... et remplissez les cases avec vos prises de vues.

© Etienne Scholasse

Malheureusement, on peut regretter la teinte jaune des photos prises. Les prises de vue en automatique ne sont pas très équilibrées colorimétriquement. Il vous faudra toutes les corriger.

© Etienne Scholasse

A part cette idée lumineuse, ce smartphone manque un peu de souffle du côté des composants électroniques embarqués pour vraiment convaincre, et le traitement photo est perfectible.

Vers la page web consacrée à l'Alcatel A5 Led.