Digital

Depuis quelques années, les constructeurs de smartphones déclinent leurs modèles haut de gamme dans des versions plus accessibles financièrement. Ces modèles ne sont toutefois pas à négliger. Ils reprennent souvent les fonctionnalités des appareils premium. C’est encore le cas avec le HTC U 11 Life (379 €). J’avais testé le HTC U 11 et son nouveau moyen utilisé pour ouvrir des applications d’une simple pression sur les côtés de l’appareil. Cette possibilité, nommée "Edge Sense", se révèle bien pratique à l’usage. Ce mode de navigation est repris sur la version "Life". Il reprend aussi l’atténuation des sons extérieurs "Usonic" disponible uniquement avec les oreillettes fournies dans la boîte. Le smartphone résiste aussi aux éclaboussures et à la poussière (norme IP67); une caractéristique encore peu présente sur des téléphones moyens de gamme.

100 % Android

Son design est en ligne avec la conception arrondie et sans aspérités des téléphones actuels.

L’écran arrière est en verre acrylique. Sa couleur se modifie selon les rayons de lumière qu’il reçoit. C’est sympa comme effet, mais les traces de doigts y sont très visibles.

Le mobile multifonctions tourne sur la dernière version d’Androïd (8 nommée Oréo) et garantit la compatibilité avec les deux prochaines versions. Le fabricant taïwanais n’a ajouté aucune surcouche au système d’exploitation. Il s’agit donc d’un téléphone 100 % Android. Et cela fonctionne très bien.

L’écran n’est pas bord à bord. Deux trop grandes bandes noires, situées en haut et bas, ne permettent pas de profiter de toute la surface utile de la face avant. C’est sans doute le plus regrettable dans le HTC U 11 Life. La taille de l’écran est de 5,2 pouces (résolution 1080 x 1920 pixels – super LCD). Il est protégé par un verre Corning® Gorilla® Glass 5. Cela ne garantit pas la casse dans tous les cas, mais votre écran restera intact après quelques lâchers involontaires. Ses dimensions sont de 149,09 x 72,9 x 8,1MM et pèse 142g.

Le plus intéressant dans l’HTC U 11 Life est la prise de photo en mode RAW, c’est-à-dire sans post-traitement de l’appareil appliqué aux images. Avantageux pour les photographes qui désirent interpréter leurs clichés à leur goût. Le capteur arrière développe 16 mégapixels. L’application photo native en mode "pro" ravira les utilisateurs pour ses qualités de paramétrage. Seul bémol, la mollesse de l’autofocus un peu lent à la détente. Enfin, les vidéos peuvent être tournées jusqu’à une résolution de 4K.

Au final, ce smartphone est très équilibré et pour 379€, il offre, pour un prix plus abordable, des fonctionnalités réservées aux appareils haut de gamme.