Digital

Oled est un terme technique qui devrait commencer à vous parler. C’est "LA" technologie du moment, poussée par les fabricants de télévisions. C’est aussi le cas de LG avec ici le modèle "C7V". Il existe en deux dimensions : 139 et 169 cm de diagonale. La dalle est donc de type OLED. Et le résultat est là: les noirs sont abyssaux. Le contraste des images se voit donc amélioré. Le téléviseur affiche plus d’un milliard de couleurs, soit beaucoup plus que l’œil humain ne peut en discerner. Le processeur de la télévision prend en charge les spécifications "Active HDR, Dolby Vision, HLG en HDR 10 " pour adapter le rendu de l’image en fonction du support afin de garantir une meilleure qualité. Si cela ne vous convient pas, les menus de réglages des images sont très nombreux pour une optimalisation de l’image selon votre goût.

Il ne manque qu’un capteur pour régler la luminosité de l’écran en fonction de la lumière ambiante de la pièce pour que cela soit parfait.

Le son n’est pas en reste. Le "C7V" intègre le traitement "Atmos" développé par "Dolby" pour une qualité encore améliorée. Le principe est d’utiliser le plafond pour envoyer le son derrière vous. L’objectif est de supprimer les haut-parleurs arrière.

Si la dalle du téléviseur est fine, tous les composants et la connectique sont rassemblés dans un boîtier assez épais accolé à la paroi arrière. Si vous comptez accrocher l’appareil au mur, cela créera un espace à l'arrière, dont il faudra en tenir compte.

© LG

Le téléviseur est évidemment prévu pour les lire les contenus 4K. A noter que tous les matchs de la Coupe du monde l’année prochaine seront diffusés dans ce format. Voilà qui va peut-être booster les ventes de téléviseurs, en berne pour l’instant.

Le LG C7V se débrouille très bien pour lire les vidéos de moindre définition comme un bon vieux DVD. L’upscaling - l’opération qui consiste à afficher des fichiers qui n’ont pas assez de pixels sur un écran de définition supérieure, est très bien maîtrisé. Vous ne devrez pas vous débarrasser de vos anciens supports.

LG a décidé de développer son propre logiciel d’exploitation des téléviseurs, nommé Web OS. Et il n’a rien à envier à celui des concurrents. L’interface est conviviale et intuitive. Les animations qui parsèment les menus sont créatives et sympas.

La télécommande comporte l’inévitable accès direct à Netflix, la touche "Amazon" remplace celui de Google. Si vous connectez la télévision à Internet, vous pouvez aussi regarder des contenus dans le navigateur pour utiliser d’autres services de vidéo à la demande.

Au milieu du pad de navigation, une roulette, comme celle d’une souris d’ordinateur, augmente la vitesse de défilement des pages des menus. Une application, "LG Connect Apps", connecte le téléviseur à un smartphone pour partager des photos, mais aussi pour se servir du téléphone comme télécommande.

Le prix du LG C7V est de 1999 € pour la version 55 pouces.