Digital

Elle est petite, compacte. Il n'y a pas à dire. C'est l'impression qu'elle dégage, d'emblée. En effet, avec des dimensions de 59 x 40,5 x 29,8 mm, il n'est pas difficile de la perdre. Je l'ai recherchée à plusieurs reprises dans mon sac. L'avantage de ce défaut, est qu’elle passe presque inaperçue et est peu encombrante.

Le capteur intégré est un CMOS de 15,3 mégapixels effectifs (13,2 X 8,8 mm) pour un rapport d'image de 3 sur 2. La focale (24 mm) et l'ouverture sont fixes (f:4). Elle est étanche, résiste aux chutes de moins de 2 mètres, et à l'écrasement. Elle est donc parée pour l'action.

Placés à côté et en dessous de l'écran de prévisualisation, 6 boutons servent à naviguer dans les menus, et à paramétrer la caméra. Il vaut mieux avoir de bons yeux et le mode d'emploi sous la main pour configurer l'appareil. Les menus s'affichent sur un écran de 3,8 cm de diagonale.

La caméra peut être contrôlée via un smartphone ou un ordinateur sans devoir ouvrir un compte auprès de la firme. L'application Sony PlayMemories ne permet malheureusement de modifier qu'un certain nombre limité de paramètres, de visualiser le cadrage en direct et de lancer l'enregistrement.

Les connexions se font via Bluetooth, WiFi direct et réseau WiFi. Plusieurs caméras peuvent être commandées en même temps.

La RX0 enregistre des vidéos dans un format maximal de 1920 X 1080 pixels. On regrette qu'elle ne délivre un signal 4K qu'en sortie HDMI, impossible d'enregistrer dans ce format directement sur la carte mémoire. Par ailleurs, un mode "Super ralenti" enregistre à une cadence de 960 images par seconde, mais uniquement pendant 2 ou 4 secondes. Les essais seront nombreux avant d'obtenir le résultat souhaité.

Et c'est aussi un véritable appareil photo à focale fixe. Le format maximal des images fixes est de 4800 × 3200 pixels.

Les images produites sont de qualité que ce soit en basse lumière ou dans des scènes fortement contrastées. On peut regretter, néanmoins, que la caméra ait tendance à chauffer assez rapidement lors des enregistrements et dès lors, puisse s'éteindre pour protéger le capteur, surtout lorsqu'elle est connectée à un smartphone.

Autre regret :le manque d'un stabilisateur intégré. Il faudra se procurer un bras stabilisateur pour diminuer le "bougé" des images.

La caméra est pratique et facile à utiliser. Les images sont de qualité même en basse lumière. Reste toutefois à débourser 850 € TTC, sans les accessoires, pour l'acquérir, un prix élevé par rapport aux produits de la concurrence et qui en fera hésiter plus d'un.

Vers le manuel en ligne