Digital " La critique que l’on formule, à travers notre livre, tient à la vision de la start-up. En gros, on nous dit depuis quelques années qu’il suffirait d’avoir un projet, de le financer et de partir à l’international pour devenir une "licorne" (terme qui désigne une start-up valorisée à plus de 1 milliard de dollars, NdlR). Des licornes, en Europe comme dans le reste du monde, il y en a très peu. Ce sont à chaque fois des destins exceptionnels. Notre point de vue est qu’on devrait faire preuve d’un peu plus de réalisme et de modestie."
(...)