Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session du “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec un portrait de chaque start-up, ainsi que le feedback d'un coach professionnel (Ben Piquard, directeur de LeanSquare, ou Roald Sieberath, "venture partner" chez LeanSquare) et d’un expert de BNP Paribas Fortis (Benjamin Vasseur, conseiller Innovation Hubs - Banque des Entrepreneurs).


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".


Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".


Envie de vous inscrire?
Cliquez ici!


PORTRAIT de Correcteo

Une aide, un accompagnement, un coup de pouce… Il y a des coachs partout et pour tout aujourd’hui. Ou presque. Avec Correcteo, on se situe dans le registre de l’accompagnement des étudiants amenés à rédiger un mémoire ou travail de fin d’études supérieures (TFE). Pour certains étudiants, l’exercice peut effectivement s’avérer périlleux, voire carrément douloureux ! “Ils ne savent pas toujours comment s’y prendre, comment organiser leur travail, comment interagir avec le professeur chargé de les suivre, souligne Quentin Demey, fondateur de Correcteo.

Face à des profs pas toujours disponibles ou très impliqués, les étudiants peuvent se sentir assez seuls et impuissants” . Dans un premier temps, M.Demey, jeune trentenaire formé à l’Ecole Royale Militaire et coach certifié, agissait pour le compte de personnes de son entourage. Cela a pris de l’ampleur et convaincu le jeune entrepreneur d’en faire un business, même s’il ne vit pas encore. Sa proposition de valeur ? Un encadrement individualisé de l’étudiant, avec la fixation d’objectifs, la gestion de la charge de travail et la correction finale avant remise et/ou présentation du TFE.

“Nous trouvons le bon coach pour le bon étudiant et le bon service”, résume Quentin Demey. Correcteo peut déjà compter sur une petite cinquantaine de coachs répartis en 5 “clusters” (Bruxelles, Louvain-la-Neuve, Waterloo, Mons, Liège et Namur). Le coaching va de 6 à 16 semaines, avec des rencontres régulières lors desquelles le coach contrôle le travail effectué et fixe des objectifs à son étudiant afin qu’il construise un travail de qualité dans le délai convenu. Correcteo propose aussi une formule d’e-coaching. Lors de l’année académique 2016/17, Correcteo est intervenu pour 110 étudiants (dont un seul a échoué !). “On ne promet pas un objectif de réussite. Mais on donne les moyens de réussir” . Et le prix ? “Il dépend du nombre de pages. Mais, pour un encadrement de 4 mois, l’étudiant déboursera entre 300 et 400 euros”.

AVIS DU COACH

  • En général:

Correcteo est un bon exemple de “side project”, c’est-à-dire d’un projet lancé sur le côté, qui grandit, trouve ses marques, s’ajuste et prend de l’ampleur. Le besoin existe : l’accompagnement et la correction dans la rédaction d’un mémoire. On ne peut pas s’empêcher de faire le parallèle avec la remédiation (scolaire, ou même universitaire) : même constat de carence et même opportunité d’une offre privée qui y répond. Un réseau d’intervenants de qualité se tisse, avec des “check-up” réguliers.

  • Evaluation:

Idée :☺☺

Business modèle :☺☺

Traction client :☺

Finançable :☺ ☺

  • Feedback:

Beaucoup de qualités humaines et organisationnelles chez ce coach certifié, qui organise son projet avec un souci de la qualité et de la croissance raisonnée. Vos mémoires d’étudiants sont dans de très bonnes mains. On en concevrait quasi l’envie de “pousser les manettes” et voir ce que pourrait devenir le projet s’il gagnait en surface, en profondeur, en ambition.

AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

La solitude face à son mémoire… L’identification est totale. Et les paroles de l’entrepreneur deviennent autant de madeleines. Dès lors, on comprend aisément le succès grandissant de la petite entreprise. Elle apporte un savoir-faire et une structure là où règne le chaos. Mais nous arrivons vite au point faible. La dimension humaine. Il s’agit d’une lame à double tranchant. Elle permet une proximité et une qualité entre le coach et le client/étudiant, mais elle rend l’expansion de l’entreprise périlleuse. D’ailleurs, on a du mal à croire que les journées de Quentin Demey ne comptent que 24 heures. En ce sens, il faudra trouver une solution économique en temps et en argent pour grandir efficacement ou, alors, il faudra rester petit, à taille humaine. En ce qui concerne la monétisation, tout reste à faire. Mais au XXI siècle, qui dit “data” de qualité, dit potentiel.

  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺

Traction client :☺☺☺

Finançable : ☺☺


    Retrouvez plus d’informations et de conseils à destination des entrepreneurs sur le blog BizCover.