Digital

60 minutes pour convaincre.

Chaque semaine, nous présentons deux start-up belges ayant pris part à une session de “One Hour Challenge” organisée à la rédaction de “La Libre”. Avec leur portrait et les avis du coach Ben Piquard, directeur de LeanSquare, et d’experts de BNP Paribas Fortis, Marie-Cécile Van Ecke, directeur général Retail&Private Banking Bruxelles, et Marie-Noëlle Rainchon, directeur Banque des Entrepreneurs Bruxelles.


Présentation de cette start-up ayant participé à l'opération 'One Hour Challenge".



Cliquez ici pour tout savoir sur "One Hour Challenge".

Envie de vous inscrire? Cliquez ici!


PORTRAIT de Elium Academy

La révolution numérique est un véritable tsunami qui bouscule tout sur son passage. Le monde de l’éducation n’y échappe pas. De plus en plus d’entreprises sont parties à la chasse aux nouveaux talents, encore trop rares, capables d’allier à la fois des compétences technologiques et stratégiques dans le domaine du numérique. Des initiatives émergent ci et là, que ce soit au sein de “business schools” ou de structures plus spécifiques (comme Le Wagon ou Ecole 42 en matière de codage informatique), afin de doter les (futurs) employés de “digital skills”. Juan David Mendieta, ingénieur industriel d’origine colombienne, formé notamment à l’université de Copenhague et à l’ULB (Solvay), entend apporter sa pierre à l’édifice. En septembre 2015, il a cofondé, à Bruxelles, Elium Academy en partenariat avec Accenture, Cronos et Startit@kbc.

“D’ici quelques années, explique-t-il, on dira qu’il est incompréhensible que la plupart des gens ne savent pas coder ou pratiquer le growth hacking (techniques innovantes de marketing, NdlR)”. L’académie Elium agit comme un programme d’accélération, en y associant des coaches et des entrepreneurs, pour toute personne souhaitant acquérir, en l’espace de 12 semaines, des compétences en matière de codage et de “growth hacking”.

“En 2016, nous avons organisé deux bootcamps (formations intensives, NdlR). Cette année, nous en ferons cinq”. Le début de la croissance.


AVIS DU COACH

  • En général:

Elium veut accompagner et former ceux qui vont être les nouveaux acteurs des grandes mutations numériques. Du côté de l’offre de talents, par une formule de type “bootcamp” et, du côté de la demande, en allant placer ses jeunes gradués dans des entreprises ou start-up à forte croissance Le fondateur de Elium est typique de cette jeunesse nomade, cosmopolite et technophile : il a déjà fondé un “coding bootcamp” à Berlin, destiné en particulier aux réfugiés, et qui a formé plusieurs centaines de personnes. A présent, c’est à Bruxelles qu’il s’active, et ses premières cohortes formées trouvent déjà à s’impliquer dans des entreprises comme Cronos, Accenture, Teamleader,…


  • Evaluation:

Idée :☺☺

Business modèle :☺☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺☺

  • Feedback:
Sur le marché américain, les “coding bootcamps” se comptent par dizaines. Chez nous, on n’en est encore qu’aux balbutiements. Elium se dote d’un positionnement intéressant, en visant à l’excellence et au concret : les étudiants se retrouvent plongés dans les besoins de croissance de scale-up d’ici. Comme dans tout système en démarrage, il faudra veiller à réguler les à-coups, la qualité et les attentes des uns et des autres.

AVIS DE L'EXPERT

  • En général:

Juan David Mendieta aime l’expérimentation et veut préparer la société au concept de “singularity”. Il cherche des modèles innovants permettant d’accélérer l’éducation. Elium Academy développe un programme en développement et optimisation Web. Le business modèle est simple, sans être simpliste. Elium Academy se focalise sur la croissance de “soft skills” ainsi que sur des compétences technologiques.

Elium Academy se veut être une plateforme qui séduit dans le créneau de l’apprentissage pour le développement de logiciels mais aussi le marketing du Web. Il s’agit d’un secteur de niche dans lequel les valeurs d’Elium Academy sont bien pensées et répondent à la demande des (futurs) professionnels qui ne souhaitent pas juste un cours, mais un réel accompagnement avant et après la période de formation. Aucun business plan nous est présenté. Nous n’avons dès lors pas assez de données financières pour pouvoir donner un avis.

Des sources de revenus sont envisagées par la perception de “fees” pour le test de logiciels. Elium Academy est animé d’une mission d’éducation plus importance que la volonté de faire du bénéfice. Ce qui est tout à son honneur.


  • Evaluation:

Idée :☺☺☺

Business modèle : ☺☺

Traction client :☺☺☺

Finançable :☺